Patmol

La légende Harry Potter.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Love Actually

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nieto
Fée des vents
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Love Actually   Jeu 16 Fév - 15:37

Love actually

Réalisateur:
Richard Curtis

Producteurs:
Tim Bevan
Eric Fellner
Duncan Kenworthy

Compositeur:
Craig Armstrong

Directeur de la photographie:
Michael Coulter

Acteurs:
Juliet------------------------------ Keira Knightley
Peter ----------------------------- Chiwetel Ejiofor
Mark ----------------------------- Andrew Lincoln
Jamie ---------------------------- Colin Firth
Valeria -------------------------- Lucia Moniz
Daniel --------------------------- Liam Neeson
Sam ---------------------------- Thomas Sangster
Karen --------------------------- Emma Thompson
Harry --------------------------- Alan Rickman
Sarah --------------------------- Laura Linney
Karl ----------------------------- Rodrigo Santoro
Billy Mack ---------------------- Bill Nighy
Joe ------------------------------ Gregor Fisher
David ----------------------------Hugh Grant
Natalie ---------------------------Martine McCutcheon
le président des Etats Unis -----Billy Bob Thornton
Fille Amércaine ----------------- Denise Richards
Mère d'éleve ---------------------Claudia Schiffer

Résumé:
Qu'est-ce qui, aujourd'hui, intéresse vraiment les anglais (et donc le monde) ? L'amour, bien sûr (actually) ! The Beatles ne le clamaient-ils pas déjà en 1967 ? Pour preuve, à l'approche des fêtes de fin d'année, la belle Juliet épouse Peter, le meilleur ami de Mark, qui semble bien troublé (par le marié ?). Jamie, un écrivain trompé par sa femme, trouve refuge dans le sud de la France et se retrouve durablement accroché à Valeria, sa femme de ménage portugaise. Daniel, récemment veuf de son épouse, essaie d'aider son jeune beau-fils Sam a déclarer sa flamme à une de ses camarades de classe. De l'autre côté de la ville Karen, la mère, classique, de deux charmantes jeunes filles, redoute de perdre son mari, Harry (, auquel une de ses collaboratrices fait un "rentre dedans" très expressif. Une autre d'entre elles, la solitaire Sarah en pince, presque secrètement, pour Karl , un beau ténébreux parmi ses collègues, lequel n'est pas, en retour, indifférent à ses charmes. La vedette de la chanson, Billy Mack, réussira-t-il à devenir n°1 des charts... et avouer son affection, bien cachée sous l'ironie et le cynisme, pour son manager Joe. Enfin, last but not least, le premier ministre lui-même, célibataire endurci et frère d'Emma, David, succombe aux gracieuses rondeurs de Natalie , un des membres subalternes de son cabinet.
Bien qu'il offre une vision un peu conventionnelle de la société, l'un des atouts de Love Actually est de "balayer" presque tout le spectre du genre. Célibataires (y compris adolescent), jeunes mariés, vieux couple, séparés ou veuf, presque toutes les situations, tous les représentants de la population sont réunis pour souffrir et aimer, les deux termes étant définitivement indissociables. Pour preuve ;le scénario décompte à rebours cinq semaines avant Noël, date anniversaire d'une autre histoire de souffrance et d'amour. Le scénario et les dialogues, souvent bien inspirés et lisibles malgré la multiplicité des intrigues, jouent à la fois sur l'humour et l'émotion et sur les relations croisées entre les personnages Citons, tout de même, la scène dans laquelle un Hugh Grant "blairien" s'oppose, contre toutes attentes, en conférence de presse, au président des Etats-Unis par pure jalousie amoureuse. Le fil rouge du duo de doublures d'un film érotique (Martin Freeman et Joanna Page) est digne des standards des Monty Python et les deux courtes apparitions en génie du bien de Rowan Atkinson , un complice du réalisateur, sont savoureuses (plus que celles, surpayées, de Claudia Schiffer et Denise Richards ).

Mon Avis:
j'ai beaucoup aimé ce film, qui vosu émeut par son originalité à être vrai! ce n'est pa sun de ces walt disney ou vous rever, la ce n'est que la pure réalité (enfin...), et c'ets pour cette raison que j'ai adoré ce film, qui est en plus rempli de vedette! pour ma part mes deux histoire rpéfére, était celle des deux petit enfants de 10 ans et celle de Juliet et Mark... rhaa! mais celle qui m'a laissé sur ma faim, ou je m'attendais à plus et qui m'a fait pluerer c'est celle de Sarah et Karl ou l'a t'a vraiment envie de tuer le frère de sarah rhaaaa!! en gros un bo film avec une bonne poilée d'acteur!


Dernière édition par le Jeu 16 Fév - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermignonne
Souffle de Sylphide
Souffle de Sylphide
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6795
Age : 36
Maison : Gryffindor
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Love Actually   Jeu 16 Fév - 17:00

ce film c'est un must! love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hermignonne.bloxode.com
Eärendil
Ent aux cheveux d'étoiles
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1478
Age : 33
Maison : Ravenclaw
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Re: Love Actually   Jeu 16 Fév - 17:41

Il est de ces films comme "le fabuleux destin d'amélie poulain" ou "love actually" qui vous met tout de suite de bonnne humeur, il est impossible de ne pas se laisser emporter par l'enthousiasme et l'energie de ce film.

Love actually se présente elle même comme « l'ultime comédie romantique », et c'est exactement ce que c'est, certains appeleront ça un film guimauve, moi je dis que je n'en ai cure, que ce film assume son côté guimauve et le pousse même à l'extreme, tout y passe sans jamais tomber dans le ridicule (comme c'est malheuresement parfois le cas avec les comédies romantiques).

Un film très réussi en somme, et surtout un bon remede contre le mal de l'âme sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorien.bloxode.com/
Lupinette
Muse a règne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 180
Age : 25
Maison : Gryffondor
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Love Actually   Mar 19 Sep - 3:57

Eärendil a écrit:

Un film très réussi en somme, et surtout un bon remede contre le mal de l'âme sunny

Exact! Un film pour "pimper" les petites âmes solitaires, qui nous fige le sourire sur le visage, à la finale. Un film de bonheur et d'espoir, à écouter quand on a le moindre doute sur le mot "amour". Un film de soleil, dans la neige et sous les branches de gui Fou

Autrement dit j'adore love Mon coup de coeur est pour l'histoire entre le président et Natalie, terrible la scène dans l'auto avec l'enfant-pieuvre, hihi, et aussi pour Alan Rickman drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hermignonne
Souffle de Sylphide
Souffle de Sylphide
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6795
Age : 36
Maison : Gryffindor
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Love Actually   Sam 30 Sep - 0:35

j'aime bien aussi l'écrivain pas doué avec la petite jeune femme qui lui fait son ménage... ils parlent tout le temps mais ils ne se comprennent pas. et après tout ce qu'il fait pour la retrouver, trop romantique love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hermignonne.bloxode.com
Nieto
Fée des vents
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2057
Age : 25
Maison : Poufsouffle
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: Love Actually   Lun 2 Oct - 19:27

et ce qui ets marrant c'ets qu'ils se disent les mêmes choses,parlent des même choses, preuve qu'ils sont sur la même longueurs d'onde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Love Actually   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love Actually
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Patmol :: Le Coin des Moldus :: Le Cinéma-
Sauter vers: